Partagez|

I just want somebody to love me | BLAINE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Quinn Fabray

Quinn Fabray
SUPER ADMIN ♥ Mademoiselle mamour


PARTICIPATION : 628
SLUSHIES : 175
INSCRIPTION : 18/07/2011
AGE : 25
YOUR SONG : Paradise - COLDPLAY

Dossier d'inscription
AGE: 17 ans
STATUT: En couple
RELATION SHIP:

I just want somebody to love me | BLAINE Empty
MessageSujet: I just want somebody to love me | BLAINE I just want somebody to love me | BLAINE Icon_minitimeMer 31 Aoû - 11:54

I just want somebody to love me | BLAINE Quinn-fabray-quinn-fabray-23912119-500-228
« Somebody to love me »

La journée avait été insupportable, interminable. Je fus soulagée lorsque la cloche sonna la fin des cours et me dépêchais de me rendre à ma voiture. Je ne voulais pas croiser Finn, car je n'avais toujours pas digéré ses paroles qu'il m'avait prononcé le matin même. Tout avait changé brusquement en l'espace de 10min, j'étais passé de la fille célibataire et ambitieuse, à la maitresse amoureuse, et pour terminer j'avais fini le coeur brisé. Je m'étais fais trop d'illusion, me disant qu'il ne quittait pas Rachel par pur gentillesse envers elle, et qu'il m'aimait comme un fou, parce que j'étais son premier et véritable amour. Mais je m'étais fais des illusion, il avait voulut être franc avec moi et m'avait avoué l'aimer plus qu'il ne m'aimait moi. J'avais été détruite de l'intérieur, mais avait fais en sorte que cela ne se voit pas, pendant une longue et épuisante journée. Je roulais vite sur la route, car je sentais que je n'allais pas tarder à flancher, arrivée chez moi, je m'écroulais sur le sol et fondit en larmes, priant pour que Rachel ne rentre pas et me trouve dans un tel état. Elle était vraiment la dernière personne que j'avais envie de croiser, et j'étais terrifiée à l'idée que j'allais devoir la voir tout les jours. J'étais persuadée qu'à chaque fois que je la croiserais dans les couloirs, je l'imaginerais dans les bras de Finn. Mes pleurs redoublèrent, et je restais ici pendant des minutes, des heures, je n'avais aucune notion du temps qui s'écoulait, et j'étais incapable de m’arrêter, je ne voulais pas m’arrêter, il fallait que toute cette haine, cette tristesse s'en aille, et que demain, je sois de nouveau forte et impassible. Mes pleurs finirent par cesser, et je me relevais. J'avais du mal à tenir sur mes jambes, et me pressais de rentrer dans ma chambre. J'allumai le poste de radio et lançai le disque d'Adele, je ne m'étais jamais autant retrouvée dans ses chansons qu'à cette instant. Je m'allongeai sur mon lit blanc, regardais le plafond et me mis à réfléchir un instant. Qu'es-ce qu'il me restait comme option? Soit je quittais l'homme que j'aimais, et alors j'étais sûre de pleurer chaque soir de ma vie, ou bien je passais au dessus, et je faisais en sorte qu'il m'aime plus que Rachel. Je choisissais la deuxième option, mais il me faudrait être forte, et je me sentais pas encore d'attaque. Je décidais donc de prendre une douche, et de sortir en ville faire la fête. J'avais besoin de voir du monde, et d'oublier Finn un instant. J'enfilais une jupe noire et un débardeur blanc, ainsi que des escarpins noir. Je laissais mes cheveux détachés, et me maquillais simplement avant de me rendre au dancing night. J'y étais allée plusieurs fois l'année dernière avant de tomber enceinte. C'était un lieu toujours bondé, remplis d'alcool et de personnes qui aimaient faire la fête. Oui, c'était vraiment l'endroit parfait pour faire la fête. Mais la première chose que je fis en arrivant là-bas, c'est me diriger vers le bar et commander un verre d'alcool, puis deux, trois... Je ne comptais plus, j'avais l'impression que l'alcool m'aidais mieux à accepter, à oublier, j'avais mal à la tête, mais je continuais à boire encore et encore, je rigolais seule et fini par me jeter sur la piste de danse et à me déhancher comme une folle, un verre d'alcool à la main. Je me frottais contre d'autre garçons lorsque j'en vis un, un grand brun avec un superbe sourire, je décidais d'aller vers lui mais je trébuchais et tombais dans ses bras.

"Oooouppsss... rire .... Je suis vraiment, mais alors vraiment désolée!"

Je n'avais pas pris conscience que j'étais légèrement éméchée, et je continuais à rire, mon Dieu que je me sentais bien, oui qu'es-ce que ça faisait du bien de rire! Même si je savais que ça ne durerais pas, je me sentais beaucoup mieux.

_________________
I just want somebody to love me | BLAINE Tumblr_lxeyznm40k1qizglzo6_250
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wmhs.forumactif.org
Blaine Anderson

Blaine Anderson



PARTICIPATION : 137
SLUSHIES : 187
INSCRIPTION : 16/08/2011
AGE : 27
YOUR SONG : It's Not Unusual

Dossier d'inscription
AGE: 17 ans
STATUT: Célibataire
RELATION SHIP:

I just want somebody to love me | BLAINE Empty
MessageSujet: Re: I just want somebody to love me | BLAINE I just want somebody to love me | BLAINE Icon_minitimeJeu 1 Sep - 2:27

Blaine était confortablement installé dans l'un des fauteuils de la bibliothèque de la Dalton Academy. Il avait ses écouteurs sur les oreilles, la tête posée sur le dossier de la chaise et son livre de littérature était ouvert sur son torse. Le brun avait les yeux clos et le sommeil vient rapidement le chercher. Il avait peu dormi dans les derniers jours. Pas qu'il avait des travaux à faire, pas qu'il souffrait s'insomnie, pas qu'il réfléchissait trop aux sélections. C'était juste qu'il ne s'endormait pas et faisait autre chose que se coucher tôt. Et avec l'école qui débutait tôt, Blaine commençait à manquer un petit peu de sommeil. N'arrivant pas à se coucher à des heures normales, les cours et les pauses étaient devenus les meilleurs temps pour récupérer les quelques heures de sommeil manquantes. Blaine était resté après les cours pour tenter de terminer au plus vite son livre de français. Malheureusement pour lui, son roman était plus qu'endormant et il n'arrivait aucunement à se concentrer dessus. Il devait lire la même phrase quatre fois pour arriver à en saisir le sens ou du moins croire qu'il en saisissait quelque chose. Le chanteur avait eu l'excellente idée de fermer les yeux quelques secondes pour se reposer et était tombé dans le merveilleux monde des rêves. Rêves ou cauchemars? La deuxième option était plus probable. Même s'il avait changé de Lycée, il lui arrivait souvent de revivre l'horreur lorsqu'il dormait.

    Blaine était à la recherche de son manuel de mathématique dans son casier du Lycée de Carmel High lorsqu'il sentit une forte pression dans son dos et se fit pousser durement contre la case. Sa tête frappa contre le métal avant qu'il se laisse tomber lourdement sur le sol. Le brun porta une main à son front où une bosse allait se former sous peu. Il n'eut même pas le temps de tenter de se lever qu'un liquide froid et collant tomba sur lui, trempant ainsi ses cheveux et une partie de ses vêtements. Le jeune garçon releva les genoux et enfouit son visage à l'intérieur pendant que les élèves présents se moquaient de lui en continuant de verser leur verre de jus d'orange sur lui. Lorsque la cloche retentit, un des membres du groupe se pencha vers lui et murmura :
    - J'espère que tu avais soif, Blaine le Fif Anderson.

    Le jeune homme entendit les élèves s'éloigner pour aller en classe, mais lui ne bougea pas. Il resta assis là, sans bouger, luttant contre le désir d'éclater en sanglot. Après un long moment, le brun crut entendre des pas dans le couloir et leva craintivement la tête. Son regard se posa sur son professeur d'espagnol qui se contenta de lui balancer un verre de plus à tête...

Blaine se réveilla alors en sursaut. Sa respiration était haletante, il avait le dos complètement trempé, la sueur perlait de son front et son coeur se débattait comme un fou dans sa poitrine. L'enfer qu'il avait vécu était gravé dans sa mémoire à jamais. Personne ne l'avait aidé. Complètement personne. Le directeur avait laissé faire, les professeurs ne s'occupaient pas de lui et n'intervenaient jamais lorsque Blaine subissait les préjugés des autres.


- Hé ho! Blaine, dit une voix qui semblait venir de néant. C'est à ce moment que le brun remarqua qu'il ne s'était pas réveillé lui-même et que c'était la main de Wes le secouant légèrement qui l'avait tiré de son désagréable sommeil. Il est presque 20heure et on devait sortir ce soir, tu te souviens?

Le chanteur des Warblers leva un regard à moitié endormi et perdu sur son ami. Ça prit un moment à ses idées avant de se remettre en place et de comprendre la question de Wes. Blaine se redressa légèrement et passa une main mal à droite dans ses cheveux.

- Woah! J'ai dormi tout ce temps? demanda simplement le brun. Dire qu'il s'était rendu à la bibliothèque après son café habituel vers 15h30. Heu... Je passe à la maison prendre une douche et me changer et on va faire la fête après?

Un sourire étira les lèvres de Wes. Ça faisait longtemps que le jeune homme attendait de pouvoir sortir en boîte avec Blaine Anderson. Pourquoi? C'est simple, même si Wes avait une copine, sortir était synonyme de drague et avoir Blaine avec lui signifiait d'avoir toutes les filles, car le chanteur était gay. Certes, Wes ne l'avait pas dit comme ça, mais ça signifiait exactement la même chose.

Les deux garçons firent un tour rapide chez les parents d'Anderson pour que le jeune garçon puisse mettre une tenue plus appropriée à la soirée. Il s'habilla assez simplement. Il revêtit un jean bleu plus ou moins moulant avec un simple t-shirt blanc. Certes, il aurait pu se forcer plus, mais lorsqu'il allait en boîte, Blaine préférait se sentir plus libre et surtout ne pas craindre de salir ses vêtements à la dernière mode. À peine les hommes entrés dans la boîte, ils se dirigèrent vers la piste de danse. Blaine avait décidé d'être le chauffeur ce soir et ne prit pas d'alcool. Le brun se laissait aller au rythme de la musique en rigolant avec Wes et les femmes leur tournant autour. Certes, il ne faisait pas du tout attention aux femmes, la seule chose à laquelle il pensait en ce moment c'était d'avoir du plaisir. C'est alors qu'une jolie blonde lui tomba littéralement dans les bras, Blaine eut le réflexe de refermer deux puissants bras autour d'elle pour ne pas qu'elle s'effondre lourdement au sol et se blesse. À première vue, elle avait l'air un petit peu saoul. Ses doutes se confirmèrent lorsqu'elle s'excusa en riant. Le brun rit aussi, c'était quand même comique de voir une fille dans cet état.


- Ça va ne te t'inquiète pas. Tu ne t'es pas fait mal, j'espère? Demanda-t-il en décollant doucement son corps du siens pour la remettre sur pied. Blaine était conscient qu'il aurait pu tout simplement la relever et la laisser continuer de faire la fête, mais un petit quelque chose lui disait de ne pas faire ça. Le jeune garçon décida donc de lui prendre les mains et de la traîner vers une table non loin pour l'obliger à s'asseoir et ainsi l'empêcher de finir piétiné sur le sol.

- Tu sais, habituellement, il faut se présenter avant de tomber dans les bras d'un homme, lui dit-il à la rigolade en lui faisant un petit clin d'oeil. Et non! Ne venez pas croire qu'il est en train de la draguer. Blaine Warblers Anderson est gay. Malheureusement les filles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Quinn Fabray

Quinn Fabray
SUPER ADMIN ♥ Mademoiselle mamour


PARTICIPATION : 628
SLUSHIES : 175
INSCRIPTION : 18/07/2011
AGE : 25
YOUR SONG : Paradise - COLDPLAY

Dossier d'inscription
AGE: 17 ans
STATUT: En couple
RELATION SHIP:

I just want somebody to love me | BLAINE Empty
MessageSujet: Re: I just want somebody to love me | BLAINE I just want somebody to love me | BLAINE Icon_minitimeJeu 1 Sep - 16:12

J'avais eu de la chance, le beau brun m'avait rattrapé juste avant que je ne m'écrase sur le sol. Ça aurait été la honte totale, mais je crois que cet instant je me fichais bien de tout ces préjugés, et de ce que les autres pouvaient penser de moi. Je n'étais pas dans mon état normal, j'étais euphorique, joyeuse et complétement folle. J'avais envie de crier, de danser sur les tables et que les hommes s'attroupent autour de moi. J'avais envie de plaire, bien que je savais que mon charme ne laissait jamais indifférent, j'avais envie qu'on me le fasse remarquer. Au lycée, les hommes me regardaient, me voulaient, mais ils n'osaient pas s'approcher de moi par peur que je ne les mordes, ou qu'un autre le fasse. Pour eux, le fait que je sois "célibataire" était trop étrange pour être vrai, et ils n'avaient pas tord puisque je sortais, en cachette, avec mon ex. Au moins ici, personne n'avait de doutes sur mes relations amoureuses, j'étais une parfaite inconnue et pour la première fois de ma vie je pouvais me laisser aller sans craindre les ragots. Je me redressais tant bien que mal, aidée par le garçon et lui souriais.

"Non ne t'en fais pas, ce n'est pas là que j'ai mal..."

Oui j'avais affreusement mal, mal au cœur, Finn était à nouveau apparut dans mes pensées alors que je faisais tout pour l'oublier, quelques instant. Mais j'avais tellement but que j'oubliais vite ce à quoi je penser, pour m'amuser de nouveau. J'avais encore envie de danser et de m'afficher devant tout le monde, mais le beau brun m’emmena vers une table, certainement inquiet pour moi. J'avais en effet du mal à tenir sur mes deux jambes, mais j'aurais volontiers terminé la soirée par terre car au fond, c'était là qu'étais ma place, au fond du trou. Je m'assis à côté de lui et remis mes cheveux en place. Je devais avoir une tête horrible, car ma chevelure était toute emmêlée, à cause des nombreux mouvement de tête que j'avais effectué, et j'étais transpirante. Ça ne me réussissais pas, de danser comme une folle. Enfin, j'avais besoin de ça, dans l'état dans lequel j'étais je devais absolument me dépenser, sinon j'allais exploser.

"Ah bon? Je ne savais pas, d'habitudes c'est eux qui tombent à mes pieds."

Et je rigolais à ma blague, j'explosais de rire, et malgré la musiques qui couvraient tout les bruit environnant, j'étais certaine que les gens de la table à côté m'avait entendue. Je me remis peu à peu de ce fou rire incontrôlé, et me retournai de nouveau vers le jeune homme, priant pour qu'il ne me prenne pas pour une folle.

"Moi c'est Quinn, Quinn Fabray, cheerleader au lycée McKinley et membre du glee club, enchantée!"


Je lui tendis la main pour faire connaissance et lui adressait un magnifique sourire. Je n'avais pas l'intention de lui dire que je faisais partie du Glee Club, car dans mon lycée les membres d'une chorale était considérés comme des loosers, des moins que rien, et je n'avais pas du tout envie qu'il me voit comme tel. Seulement, c'était sortit tout seul, bien que je ne le crierais jamais sur toits, je devais avouer que le glee club m'avait apporter plus de bonnes choses que de mauvaises. Les slushies étaient le prix à payer, quand des amis vous aidaient lorsque vous aviez besoin d'eux. Pendant ma grossesse, tout le monde m'avait tourné le dos, et c'est grâce aux membres des New Directions que je m'en suis sortie. Je leur en été reconnaissante, même si je ne leur montraient pas.
Le jeune brun ne devait pas faire partit de mon lycée, sinon je l'aurais repéré, un si beau garçon ne restait pas inconnu, surtout par une fille comme moi. J'avais comme une sorte de radar dans ma tête qui m'aidait à repérer tout les beaux mecs à la ronde. Il y avait une exception cependant, Sam. C'était lui qui m'avait trouvée, dans la cour un matin, et on avait passé un bon moment ensemble. Je crois que je m'en souviendrait toujours, il avait été si gentil, si poli, un vrai gentleman. Je n'avais pas rencontré tel garçon depuis Finn, et quelque chose me disait que le garçon qui me faisait face lui ressemblait beaucoup. Il m'avait fait bonne impression en tout cas. Je me demandais s'il était accompagné lorsque je lui était tombé dessus, mais j'avais mal au crane rien que d'y pensé, et sur le moment je n'avais d'yeux que pour lui. De toute façon, je devais être la seule personne au monde à aller seule en boîte, c'était la première fois que ça m'était arrivé et la dernière, j’espérais. Car aller seule à un endroit ou on allait généralement accompagné, ça voulait dire qu'on était mal en point. Et moi, j'avais décidé que j'allais me forcer à être heureuse, et ce dès maintenant!

_________________
I just want somebody to love me | BLAINE Tumblr_lxeyznm40k1qizglzo6_250
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wmhs.forumactif.org
Blaine Anderson

Blaine Anderson



PARTICIPATION : 137
SLUSHIES : 187
INSCRIPTION : 16/08/2011
AGE : 27
YOUR SONG : It's Not Unusual

Dossier d'inscription
AGE: 17 ans
STATUT: Célibataire
RELATION SHIP:

I just want somebody to love me | BLAINE Empty
MessageSujet: Re: I just want somebody to love me | BLAINE I just want somebody to love me | BLAINE Icon_minitimeMer 7 Sep - 3:00

Non ne t'en fais pas, ce n'est pas là que j'ai mal... Blaine se répéta ces mots dans sa tête. N'importe qui d'autres auraient pu complètement ignoré les paroles de la jeune femme, mais pas lui. Les quelques mots qu'elle avait prononcé vinrent le chercher personnellement. Pourquoi donc? Il ne connaissait pas du tout cette fille. Elle lui était seulement tombée dessus parce qu'elle avait trop bu. Le grand brun aurait simplement dû l'aider à se relever, mais cette phrase lui fit rapidement comprendre qu'elle n'avait pas seulement besoin d'être relevée physiquement.

Le chanteur était conscient qu'il serait peut-être difficile d'avoir une conversation normale avec une femme à moitié saoule, mais il allait essayer. Juste parce qu'il avait ce besoin d'aider toutes les personnes qu'il l'entourait. Blaine aidait tout le monde, car personne n'avait su l'aider lorsqu'il s'était retrouvé lui-même en difficulté. Certes, il ne s'attendait pas à entendre la blonde se confier à lui, mais s'il pouvait l'aider à lui changer d'idée sans qu'elle sombre davantage dans l'alcool. Il aurait fait sa bonne action de la journée. Au lieu de la bombarder de questions et de commencer un interrogatoire, Blaine décida de se placer à l'écart avec elle. Heureusement, elle ne lui fit pas de scène et obtempéra. Il n'osait même pas s'imaginer le mauvais quart d'heure qu'il aurait passé si la jeune femme s'était débattue. Blaine se doutait bien que plusieurs hommes de la boîte lui aurait sauté dessus pour venir au secours de la jeune et jolie femme. Après tout, il fallait être complètement aveugle pour ne pas remarquer que la blondinette se faisait suivre des yeux par quelques hommes en chaleur.

L'inconnue s'installa sagement à côté de lui. Le brun remarqua qu'elle tenta de remettre ses cheveux en place. Il lui sourit et ne put s'empêcher de prendre l'une des mèches rebelles de la jeune femme collée contre la sueur de son front pour la placer derrière l'oreille de la dame. Son geste avait eu un petit quelque chose de tendre et de rassurant. C'est après l'avoir posé qu'il comprit que cela pourrait être mal interprété, mais il était trop tard. Il devait y avoir seulement Wes et lui qui étaient au courant que Blaine ne cherchait aucunement à draguer la jeune femme et que c'était le genre de geste qu'il posait normalement. Un petit peu comme le grand frère qui souhaitait protéger et rassurer son entourage
.

- C'est chose normale, répondit simplement Anderson à la remarque de la jeune femme.

Gay ou pas. Il savait voir la beauté chez une femme et celle qu'il avait devant lui était totalement sublime. C'était normal qu'elle est tous les hommes à ses pieds. Ou presque tous les hommes, car Blaine faisait partie des exceptions qui confirmaient la règle. Il ne savait pas si elle avait remarqué qu'il ne lui jetait pas le même genre de regard que les autres hommes présents dans la boîte. Sûrement pas, car elle était partie dans un fou rire incontrôlable. Le brun l'observa faire avec un large sourire sur les lèvres. Une femme saoule était toujours beau à voir aller. Le chanteur remarqua que les gens des tables voisines les dévisageaient, mais peu importe. Ce n'était certainement pas lui qu'il allait l'empêcher de rire. Un petit moment plus tard, la blondinette se calma et finit par se présenter. C'est incroyable comment on pouvait en apprendre chez une personne en quelques mots. Cheerleader, il aurait deviné. Chanteuse du Glee Club? Pourquoi pas après tout. Dans son ancien Lycée, beaucoup faisait les deux en même temps. Est-ce que ça fonctionnait pareille à McKinley? Peut-être bien. Elle lui tendit la main et lui sourit. Ce sourire aurait pu faire fondre n'importe quel homme. N'importe quel sauf lui. M'enfin, elle n'allait certainement pas s'en apercevoir. Blaine lui prit la main entre la sienne et la serra amicalement.


- Tout le plaisir est pour moi. Je m'appelle Blaine Anderson de la Dalton Academy également membre du Glee Club.

Ça faisait déjà un point commun, non? Ils étaient tous les deux chanteurs, sauf si la jeune femme dansait dans son groupe. Enfin, ils étaient tous les deux attirés par la musique au point tel de faire partie d'un groupe. Ce fut après ces courtes présentations que le jeune garçon décida de rentrer un petit peu plus dans le vif du sujet avec la blonde. Certes, il était conscient que ça ne le regardait absolument pas, mais le pire qu'il pouvait arriver c'était de se faire retourner par une toute nouvelle connaissance. Amicalement et surtout de façon rassurante, il posa sa main sur celles de Quinn. Il la fixa un court moment dans les yeux avant de dire d'une voix douce :

- Tu sais, Quinn. L'alcool est un subterfuge qui ne règle pas tous les problèmes.

Blaine n'avait pas dit ça sur un ton de reproche, au contraire. Il était qui pour se permettre de juger et reprocher les actes de Quinn? Personne. C'était juste une façon comme une autre d'engager la conversation et si le blondinette voulait parler de d'autres choses ou simplement quitter. Blaine allait respecté sa décision et la laisser faire ce qu'elle souhaitait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Quinn Fabray

Quinn Fabray
SUPER ADMIN ♥ Mademoiselle mamour


PARTICIPATION : 628
SLUSHIES : 175
INSCRIPTION : 18/07/2011
AGE : 25
YOUR SONG : Paradise - COLDPLAY

Dossier d'inscription
AGE: 17 ans
STATUT: En couple
RELATION SHIP:

I just want somebody to love me | BLAINE Empty
MessageSujet: Re: I just want somebody to love me | BLAINE I just want somebody to love me | BLAINE Icon_minitimeSam 17 Sep - 16:26

    Je n'avais pas l'habitude de boire, je pense même me rappeler que c'était l'une des rares fois où j'étais soule. Je crois que les seules fois ou j'avais eu recours à l'alcool, c'était lorsque je n'allais pas bien. Comme ce jour-là. La première fois, c'était dans mon ancien lycée, à l'époque je n'étais pas la Quinn, pulpeuse et adulée de tous, j'étais Lucy, une petite fille potelée, avec un gros nez et un appareil dentaire. J'étais tout simplement immonde, et les personnes qui m'entouraient ne se gênaient pas pour me le rappeler. J'avais eu le droit à plein de surnoms tous plus méchants et blessants les uns que les autres. Oui, je détestais cette vie, je crois même avoir pensé quelque fois à y mettre un terme, mais je n'ai jamais eu le cran de tenter quoi que ce soit. Aujourd'hui, j'avais conscience que ça aurait été une bêtise complétement débile, car j'aurais alors donné raison à ces abrutis qui me rabaissaient de jour en jour, et je ne serais pas devenue celle que je suis aujourd'hui. Un jour, j'ai décidé de changer ma vie radicalement, je me suis faite opérée du nez, j'ai fais beaucoup de sport et j'ai changé de lycée. Je menais une vie de rêve à présent, mais j'étais devenue tellement superficielle que je ne me rendais même pas compte que je faisais vivre aux autres, ce que moi j'avais vécut. Je me trouvais tellement nulle, si vous saviez, et me rappeler du temps ou je n'étais qu'une fillette boulotte me rendait encore plus triste que je ne l'étais. J'avais beau être forte, je n'étais pas invincible, et j'avais moi aussi mes démons: Lucy, Finn et Beth. J'avais trouvé un certain refuge dans l'alcool, il était rare que je cède à cette tentation, mais j'étais arrivée à un point ou c'était ça, ou alors je pleurais sans savoir m’arrêter des jours et des jours de suite. Boire rendait euphorique, j'étais joyeuse, j'avais chaud, j'étais brulante, et tout me faisait rire. Finn était loin dans mes pensées, la fête me prenait toute entière, je me donnais à elle, à l'alcool, je prenais tout ce que je pouvais prendre, un sourire, une parole, je me plongeai dans Blaine, je m'accrochais à lui comme à une bouée de sauvetage et le voyais désormais comme mon salut. Je ne savais pas comment je pouvais être aussi sure de moi, mais j'étais certaine qu'il ne profiterait pas de la situation pour me draguer et mettre la main sur moi. Je n'étais pas assez bien pour me faire draguer, j'étais nulle pour l'amour, et mon cœur était déjà prisonnier d'un autre. Je lui étais reconnaissante, de m'avoir rattrapée mais surtout, d'être restée au prés de moi. Qui sait ce que l'alcool pouvait me pousser à faire? Peut importait, je savais de toute façon que ce maux n'était pas aussi violent que l'amour. Par amour, j'étais prête à tout, même à être la deuxième fille, celle de l'ombre, celle qui se cache pour aimer en secret.
    Alors comme ça il faisait partit de la Dalton academy? J'avais entendu parlé de cette école car elle n'était composée que d'homme, ce qui avait à l'époque attisé ma curiosité. J'étais ravie de rencontrer une personne en faisant partie, qui plus est un chanteur. J'avais bien fait de me dévoilée à lui, j'avais rencontré un garçon adorable et qui partageait une de mes passion pour le chant. Je n'avais cependant pas très envie de parler musique, car tout me ramener à lui. La musique, lui et elle chantant un duo, une ballade, et moi au second plan, me retenant hurler pour lui montrer que j'existais. La vie était cruel, l'amour était mortel.
    Lorsque je regardais Blaine, je voyais dans ses une compassion évidente, je savais qu'il voulait m'aider, qu'il voyait que je n'allais pas bien, il me cernait mieux que personne ne l'avait jamais fais, mieux que Finn. Lorsqu'il me dit que l'alcool ne réglait pas les problème, je perdis toute la joie que j'avais acquise dans la soirée, et vit mon état se dégrader. Il avait raison, lorsque l'alcool se serait évaporé de mon corps, et la raison aurait reprit le dessu, je me souviendrais de tout, de ce qui m'avait poussé à boire, et là mon monde s’effondrerait à nouveau. Alors, personne ne pourrait plus rien pour moi, je serais complètement perdue. Je le regardais et m’effondrais en larmes avant de me jeter dans ses bras. J'avais besoin de ce contact presque fraternel, j'avais besoin qu'on me réchauffe de ses bras, qu'on me susurre que tout irait bien, que ce n'était qu'une mauvaise passe et que ça allait passer. Les illusions sont douces et belles, mais le retour à la réalité est dur , pénétrant et déstabilisant.

_________________
I just want somebody to love me | BLAINE Tumblr_lxeyznm40k1qizglzo6_250
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wmhs.forumactif.org

Contenu sponsorisé




I just want somebody to love me | BLAINE Empty
MessageSujet: Re: I just want somebody to love me | BLAINE I just want somebody to love me | BLAINE Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas

I just want somebody to love me | BLAINE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Love me tender
» [O'Faolain, Nuala] Best Love Rosie
» [Film] Love Actually
» [Malte, Marcus] Garden of love
» "A swedish love story"
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Don't stop believin ::  :: 
MESSAGES ARCHIVES
-